Cafe Orge Breton

L’Orgé, le café d’orge d’Yffiniac

Vous le savez, chez BieresBretonnes.fr, nous sommes toujours friands de nouvelles expériences et de découvertes gustatives. Un peu par hasard, nous sommes tombés lors d’une promenade le long du Légué, le port départemental de Plérin et Saint-Brieuc, sur du café d’orge. En amateurs de bière, l’orge ça nous connaît ! Mais en utiliser pour faire du café nous était complètement inconnu.

Logo Agriculture BiologiqueNous avons donc trouvé un paquet de L’Orgé, produit par l’entreprise éponyme basée à Yffiniac, qui utilise du malt torréfié produit par Malt Fabrique, une malterie qui fournit de nombreux brasseurs bretons. Comme vous le savez peut-être, la baie de Saint-Brieuc a lancé un plan anti algues vertes et la culture de l’orge permet de filtrer les émissions d’azote. L’orge utilisée pour l’Orgé est certifiée Agriculture Biologique FR-BIO-10.

Comment ça marche ?

Le plus simplement du monde ! Il existe deux types de mouture, une fine destinée à être utilisée dans des machines à expresso et une en « flocons » pour les cafetières à filtre ou à piston. Nous avons opté pour celle destinée aux cafetières à piston. Dans ce cas-là, il suffit de prendre une cuillère à soupe d’orge torréfiée et 10 cl d’eau bouillante, d’attendre quelques minutes que les céréales infusent, puis de servir dans une tasse.

Au nez, on sent des notes de céréales grillées accompagnées d’une pointe de noisette. En bouche, on retrouve une densité plus légère que celle du café. Les notes de pain grillé et de noisettes apparaissent avec une légère note sucrée. L’amertume est moins présente que dans un café traditionnel. Pour ceux qui souhaitent un peu plus d’amertume et de corps, il est possible de rajouter une pointe de cacao amer en poudre pendant l’infusion.

Photo Cafe Orge

Le café d’orge, une alternative au café traditionnel ?

Si en Bretagne, et en France de façon plus large, le café d’orge est encore méconnu, il semblerait que les italiens ou encore les japonais en soient très friands. Son nom de café d’orge est d’ailleurs assez étrange, on est plus proche d’une infusion que d’un café. Ne contenant ni théine, ni caféine, il peut convenir aux personnes ne supportant pas ces stimulants et peut également se boire à toute heure de la journée. Au final, seul son prix assez élevé est regrettable, comparativement au prix des matières premières qui le compose. Malgré tout, comme le souligne en commentaire Yoann Gouéry, le créateur de l’Orgé, il faut également prendre en compte la main d’oeuvre (maltage, torréfaction, mise en paquet…) et le coût de transport.

Informations pratiques :

L’Orgé
Yffiniac
3,80 € le paquet de 250g
Email : cafe.orge@gmail.com

Page Facebook

8 commentaires

  1. Bonjour, je suis le fabricant de l’Orgé. Merci pour votre article sur mon produit et très heureux qu’il vous ait plu. Vous l’avez très bien décrit et je n’ai rien à rajouter. Le coût de la matière première (de l’orge ) est certes peu élevé même si en bio il est plus important qu’en conventionnel, le maltage à aussi un coup, puis la torréfaction, le tout de façon artisanale et locale. Vous y rajoutez la mise en paquet (toujours artisanale ) et le prix de l’emballage , le transport, et enfin la marge du revendeur et vous conviendrez que le prix reste toujours regrettable mais juste. Comparez le prix d une bière bouteille et de sa matière première et vous constaterez la même problématique.

    • Bonjour,

      Nous sommes heureux de voir que l’article vous plait et merci à vous pour la découverte du café d’orge. Pour ce qui est du prix, l’article a été mis à jour en intégrant vos précisions 😉 Nous serions d’ailleurs ravis de pouvoir passer voir votre atelier à l’occasion.

      Nous vous souhaitons une bonne continuation.

      PS : Nous avons eu l’occasion d’en offrir à des personnes en dehors de la Bretagne et les avis sont très positifs !

  2. Je cherchais une alternative au café que j’adore mais qui a tendance à m’énerver et dont j’avais réduit la
    consommation; j’ai trouvé votre “café d’orge” qui représente pour moi un assez bon substitut mais j’ai reculé
    devant le prix : 5,50 euros à ma coop bio ! puis-je vous commander en direct, votre prix m’apparaissant
    plus raisonnable ? Merci de votre réponse. Cordialement. J.Lebresne

  3. Pour moins consommer de café je suis adepte du Yannoh, produit qui me convient et plait à mes invités. Dernièrement, une copine m’a fait part de votre existence : c’est dingue, j’habite Laurenan, pas bien loin de chez vous, vais régulièrement à la Biocoop de Loudéac et aux Saveurs des 4 Saisons, et n’ai pourtant jamais vu vos produits…Comment ce fait-ce ?…
    Étant adepte du local, j’aimerais gouter votre produit -s’il peut remplacer le Yannoh, je suis partante ! – …où et comment puis-je me le procurer ?

  4. Bonjour
    Ma grand-mère parlait déjà de ce procédé qui existait pendant la guerre et dans les années où le café se faisait rare et donc beaucoup moins consommé. A l’époque on appelait cette céréale “la paumelle” qui était grillée puis moulue chez soi pour être bue en fin de repas et bien souvent accompagnée d’un alcool local en fin de tasse.

  5. Bonjour,
    Je me suis procuré un paquet d’orgé il y a 3-4 ans sur un Festival je crois, mais n’avais pas adhéré.
    Je viens de retomber sur ce paquet, et ait inventé un mélange à base d’orgé, de chicorée grains et d’un peu de café. Je ressens beaucoup moins les pbs liés au café, tout en étant parvenu à en conserver le goût, dans un mélange très particulier dont je suis devenu friand.
    Je recherche aujourd’hui à me réapprovisionner, et constate que, comme moi, beaucoup reculent devant le tarif.

Commenter

Inscrivez-vous à la MousseLetter des bières bretonnes

La seule newsletter sur les bières bretonnes !

Vous aimez les bières bretonnes ? Vous êtes au bon endroit ! Et pour être sûr de ne rater aucune mise à jour du site sur les nouvelles bières bretonnes, abonnez-vous à la newsletter. En vous abonnant, vous aurez une fois par semaine dans votre boite mail les derniers articles mis à jour sur le site.

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription, en nous contactant à l’adresse contact@bieresbretonnes.fr ou en remplissant de suppression de vos données personnelles disponible sur notre page Politique de confidentialité. Pour être sûr de recevoir notre newsletter, veuillez ajouter l’adresse newsletter@bieresbretonnes.fr à vos contacts.