Brasserie Parisis

André Lemalt découvre la Brasserie Parisis

André est de retour après ses vacances bien méritées (dont il vous reparlera bientôt !) et revient très en forme. Il n’a pas chômé et vous offre un compte-rendu de sa dégustation des bières de la Brasserie Parisis pour bien commencer la rentrée !

Il y a plus d’un an, on vous présentait la gamme de la Brasserie Parisis, encore toute récente à l’époque. Depuis, cette brasserie parisienne a été récompensée pour sa bière blanche par une médaille d’or au Concours Général Agricole de Paris en 2013, puis par 4 médailles en 2014 dans ce même concours (Argent pour la Triple et la Blonde et Bronze pour la Blanche et l’Ambrée). Enfin, l’IPArisis a obtenu un Fourquet d’Or au concours de St Nicolas de Port en 2014.

André Lemalt était donc très impatient de déguster ces bières dont tout le monde semble s’accorder sur leur qualité. Voici ses impressions houblonnées :

Parisis Blanche (4,1°)

Parisis Blanche

D’un blond très pâle, la Parisis Blanche dévoile une mousse abondante qui persiste en fine couche. Au nez, on est agréablement surpris par des notes fruitées avec une prédominance de la pêche mais aussi d’agrumes en second plan. On retrouve également le froment et des arrières-notes difficiles à distinguer.

En bouche, le froment domine et l’amertume est légère mais bien présente et persistante.

Fruitée et rafraichissante, André l’a trouvée légèrement trop pétillante à son goût…

Parisis Blonde (6,5°)

Parisis Blonde

La Parisis blonde a une très belle robe d’un blond doré, légèrement cuivré. Sa mousse est fine, dense et peu abondante. Au nez, on relève des notes prononcées de fruits exotiques évoquant pêle-mêle la papaye, la mangue, l’ananas ou encore le litchi. Les agrumes apparaissent plus discrètement en arrière plan. En bouche, le fruit exotique et les agrumes persistent, accompagnés d’une pointe d’amertume. C’est une bière très ronde, marquée par une pointe sucrée en fin de bouche.

La Parisis blonde est une très bonne bière. Elle rappelle quelque peu une IPA mais avec plus de rondeur et d’onctuosité en bouche. Riche sur le plan aromatique, l’amertume s’y fait discrète. À découvrir, sans hésitation.

Parisis – bière de printemps (6°)

parisis biere de printemps

Brassée à partir de 3 céréales (orge, blé, seigle), la Parisis de printemps présente une mousse abondante, plutôt persistante et une robe d’un blond clair trouble avec des reflets dorés.

Au nez, le houblon domine avec des notes de fruits exotiques (mangue, fruit de la passion). On sent également bien les céréales, notamment le seigle qui donne des notes de pain grillé (un peu comme pour la Sainte Colombe Pie Noire). Elle inspire une certaine fraîcheur : un printemps ensoleillé annonciateur d’un bel été ! En bouche, l’attaque est assez puissante et une certaine amertume (notes de pamplemousse) est équilibrée par des notes fruitées.

Plutôt complexe et aromatique (mais tout de même moins que l’IPArisis), la bière de printemps Parisis est très agréable et rafraîchissante. Le plus de cette bière : l’amertume est vite contrebalancée par des notes fruitées.

Parisis Ambrée (6,2°)

Parisis ambrée

La Parisis ambrée a une mousse peu abondante et persistante. Sa robe est d’un brun clair, légèrement cuivré. Au nez on relève des notes gourmandes où s’entremêlent malt et caramel dans un premier temps, puis oranges confites et pain d’épices lorsque la bière s’est aérée. En bouche, l’attaque est assez sèche, ce qui contraste avec les notes sucrées du nez. C’est une bière plutôt amère. L’amertume est d’abord directe, puis elle s’adoucit tout en restant persistante. Enfin, l’alcool sait se faire discret (en dépit de 6,2° tout de même).

La Parisis ambrée est une bière équilibrée, au nez très agréable et relativement complexe. Elle présente un contraste très intéressant entre un nez tout en douceur et une tenue en bouche assez robuste.

Parisis Triple (8°)

Parisis triple

La Parisis Triple dévoile une mousse moyennement abondante et persistante. Sa robe est d’un blond doré. Son bouquet aromatique, peu complexe, révèle des arômes de malt et de houblon. En bouche, on a affaire à une bière puissante (8°) et longue en bouche, avec une amertume bien présente et persistante. On relève des notes d’agrumes très réussies (orange amère, pamplemousse).

Bien « charpentée », la Parisis Triple est une excellente bière qui offre un bel équilibre entre sucre, amertume et alcool. Elle présente toutes les caractéristiques d’une bière triple mais elle gagnerait à proposer un bouquet aromatique plus riche.

IPArisis India Pale Ale (IPA) (6,2°)

IPArisis - IPA brasserie Parisis

« Incarnation puissante de l’amertume » ?

La Parisis IPA est « brassée en musique dans la plus pure tradition des moines shaolin citrappistes à partir de malts sauvages chassés dans les lointaines contrées des Pithiviers »*. C’est une bière à la mousse blanche, abondante, dense et crémeuse. Elle a une très belle robe claire et cuivrée. Le nez est floral, enivrant et… très houblonné ! En bref, un nez bien caractéristique d’une IPA. En bouche, elle est moyennement pétillante. L’attaque houblonnée est très franche et respecte les codes d’une IPA. L’amertume est bien prononcée – Mais pas non plus énorme par rapport à certaines IPA (Ragnagnarök, Tricerat’hops, par exemple) ce qui peut paraître surprenant, eu égard à l’étiquette, qui annonce toute de même « Incarnation Puissante de l’Amertume ». C’est une bière assez sèche, moyennement longue en bouche. En fin de bouche, on relève de très agréables arômes évoquant les fruits exotiques tels l’ananas, la mangue ou la papaye. L’alcool reste discret tout au long de la dégustation, ce qui est très appréciable.

Agréable et bien amère, la Parisis fleure bon le houblon ainsi que les parfums sauvages et lointains. Elle possède un bon équilibre entre fruit, alcool et amertume. Même si les plus « addicts de l’amer » trouveront peut-être à y redire sur l’amertume, André recommande aux amateurs d’IPA. Il relève en souriant la petite note humoristique sur l’étiquette : « peut contenir des traces de houblon »  ;-).

* argumentaire relevé sur l’étiquette

Conclusion

André Lemalt et toute l’équipe du site tiennent à remercier Jonathan Abergel de nous avoir gentiment offert des échantillons de sa gamme afin de réaliser ces dégustations. On souhaite à cette brasserie une bonne continuation et un avenir florissant !

On vous laisse en compagnie du brasseur himself dans cette vidéo réalisée par le Cercle de l’Orge qui distribuait dans sa box du mois d’août la Parisis blonde, l’ambrée et l’IPArisis.

 

Commenter

Inscrivez-vous à la MousseLetter des bières bretonnes

La seule newsletter sur les bières bretonnes !

Vous aimez les bières bretonnes ? Vous êtes au bon endroit ! Et pour être sûr de ne rater aucune mise à jour du site sur les nouvelles bières bretonnes, abonnez-vous à la newsletter. En vous abonnant, vous aurez une fois par semaine dans votre boite mail les derniers articles mis à jour sur le site.

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription, en nous contactant à l’adresse contact@bieresbretonnes.fr ou en remplissant de suppression de vos données personnelles disponible sur notre page Politique de confidentialité. Pour être sûr de recevoir notre newsletter, veuillez ajouter l’adresse newsletter@bieresbretonnes.fr à vos contacts.